Fanarts

Forum consacré aux fanfics, aux walls ... de séries.
 
AccueilConnexionS'enregistrerRechercherMembresGroupesFAQ

Partagez | 
 

 Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)

Aller en bas 
AuteurMessage
Arsenic

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 26
Emploi/loisirs : lecture, écriture, dessin, embêtage des copains, occupage d'animaux
Humeur : Toujours mauvaise...
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)   Dim 27 Jan - 21:06

(Histoire complète, sauf si vous voulez une suite, XD)




J'étais bien, là, dans le pré, le dos contre le sol, à regarder passer les nuages. Ma vie était simple, presque banale. Je ne demandai rien de plus qu'un peu de calme et de tranquillité. J'étais de nature pacifique, et, dans mon école, ce n'est pas conseillé, pourtant.
-Camille, bébé, viens voir !
Tss, je me demande comment ma mère peut encore m'appeler "son bébé". Qu'est-ce j'ai d'un bébé à mon âge ?!! Il faudrait vraiment être stupide pour ne pas voir que j'ai grandi !! Je me relève doucement, enlève la poussière de mes vêtements, et rejoint la maison en grommelant. Je sais que je n'ai pas fini mes devoirs et que c'est ce qui énerve ma mère. Mais quand j'arrive, elle a les yeux pétillants:
-Tu ne devineras jamais ! Je t'ai trouvé un prof de danse !
-Un prof de danse ? Mamaann ! Je voulais faire ça quand j'avais cinq ans !
Ma mère continue de trépigner d'impatience et de joie. Je m'en fiche, je suis déjà en retard, et mon bus ne va pas m'attendre éternellement. Je fronce les sourcils et m'éloigne, saisis mon sac et saute dans le bus. Des pensées moyennement joyeuses traversent mon esprit. Nous arrivons au bahut. Je descends, un groupe de garçons de ma classe me siffle.
-Alors, Poulette, t'as pas mis de jupe aujourd'hui ?
Et ils explosent de rire. Je passe devant eux en les ignorant superbement, et cours rejoindre mes amis. Dominique me regarde et sourit.
-Bah alors, Cam, tu faisais quoi ? C'est la nuit qu'il faut rêver !
Claude sourit aussi, me regarde, attend une réponse. J'ai toujours les sourcils froncés, et j'ai honte, en plus. Je hausse les épaules.
-Qu'est-ce que ça peut te faire ?
Dominique se met à son tour à rire, un rire qui secoue ses épaules et sa longue chevelure noire. Le groupe de garçons de tout à l'heure se met à lui crier des avances.
-Eh ! Dom ! Reste pas avec ces deux tapettes, viens avec nous, tu verras !
Dominique fronce à son tour les sourcils. Elle a le malheur d'être la seule fille de la classe. Claude secoue la tête, ce qui fait voler ses boucles blondes, et me regarde.
-Alors, Camille, qu'est-ce qu'ils te voulaient cette fois ?
-Rien, se moquer, comme d'hab'.
-Pff, ce sont que des cons, laisse tomber, mec, t'es de loin le meilleur. Ils sont jaloux parce qu'on sait tous que Dominique est folle de toi !
-Heiiiiin ?


Dernière édition par le Mer 30 Jan - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princessofsadness.skyrock.com
Arsenic

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 26
Emploi/loisirs : lecture, écriture, dessin, embêtage des copains, occupage d'animaux
Humeur : Toujours mauvaise...
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)   Lun 28 Jan - 19:37

Alors ? Vos impressions ? (oui, Camille est un mec si vous vous posez la question ^-^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princessofsadness.skyrock.com
Alex

avatar

Masculin Nombre de messages : 56
Age : 25
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)   Mar 29 Jan - 0:08

Ouais, ça demand eune suite, quand même! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzie
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 129
Age : 27
Emploi/loisirs : lycéenne qui aime délirer, faire un peu chier son monde, dessiner ...
Humeur : complètement, entièrement folle et fière de l'être !
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)   Mer 30 Jan - 14:29

Une suite une suite ! ça se termine un peu en queue de poisson ! vite la suite !

_________________
Ne pas utiliser mes créations sans mon autorisation !


Dernière édition par Lizzie Weir le Mer 27 Fév - 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://she-loves-haribo.skyrock.com/
Arsenic

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 26
Emploi/loisirs : lecture, écriture, dessin, embêtage des copains, occupage d'animaux
Humeur : Toujours mauvaise...
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)   Mer 30 Jan - 16:21

(allez, une suite ^-^ ! Pour changer un peu, c'est Domi qui va parler à présent. Pour la chanson : http://www.momes.net/comptines/eau/quipeutfairedelavoile.html )

Chapitre un:

C'était Mercredi. 12H05. Dominique releva imperceptiblement les yeux de sa feuille de devoir, et loucha sur son voisin. Claude, dont les boucles blondes cachaient les yeux endormis, rêvassait au lieu d'essayer de répondre à l'exercice un. La jeune fille reposa son regard sombre sur sa copie.
*Déterminer les raisons de ce développement économique et les argumenter*
A l'autre bout de la salle, Camille écrivait, écrivait, et se massait le poignet dès qu'il avait fini un paragraphe. Dominique se mordit les lèvres. Elle était mal...


Pff ! Je suis sûre que je vais avoir en dessous de la moyenne. Quelle idée aussi de faire un devoir aussi compliqué et peu expliqué ! Je n'ai rien compris ! A voir les yeux brillants de Camille, lui, a réussi. Ce qui a le don d'encore plus m'énerver. Claude ne dit rien, il a toujours les yeux dans le vide. Bon sang, on est mal. Je suis sûre que je vais redoubler. Avec les vieilles moyennes que j'ai eu aux premier et deuxième trimestres, ça va faire mal !! Je suis persuadée que ma mère va me punir, et râler pendant des heures. C'est bien ma veine, tiens ! Claude finit par atterrir.
-Alors ? Vous avez trouvé le devoir comment ?
-Hyper simple !
-Hyper chiant !
Camille me dévisage avec surprise, incrédule. Je fais tout pour ne pas croiser son regard, bien décidée à rester énervée. Claude est aussi surpris que Camille. Peut-être est-ce du au fait que je suis souvent d'acccord avec lui, habituellement. Rien à foutre. Il n'avait qu'à pas être stupide.
-Pff, laisse tomber, mec, psalmodia Claude, fidèle à son rituel. Dom a la rage parce que tu sais qu'elle est folle de toi, maintenant !
-N'importe quoi ! Hurlai-je, un peu pluf fort que je ne l'aurais voulu. C'est juste que j'ai trouvé le devoir difficile, point final !!
Et je les plante là, pressant le pas pour aller aux casiers. J'ouvre la porte assez sèchement, et la claque après y avoir rangé mes affaires. Je détache ensuite mon vélo, et démarre rapidement. Me promettant de tuer Claude le lendemain, je roule les yeux plissés par la colère. J'évite de justesse une voiture à laquelle je hurle quelques insultes, et ne défronce les sourcils que quand j'arrive chez moi et qu'un bambin se jette de la balançoire pour courir en titubant se blottir dans mes jambes.
-Allez, Loan, ça suffit, dis-je doucement en prenant mon petit frère dans mes bras.
Le tout petit ne méritait pas que je sois acariâtre en rentrant du lycée. Déjà qu'il ne me voyait pas souvent, alors si c'était pour me voir en pleine crise de nerfs, bonjour l'image qu'il aura de sa soeur !Etant une erreur de jeunesse, mes parents sont encore relativement jeunes pour avoir un bébé. Néanmoins avoir plus de dix ans avec son petit frère ou sa petite soeur peut paraître assez étrange. J'ai seize ans, mon frère en aura bientôt trois. Comme moi, il est plus petit et menu que la moyenne, comme moi, il a des cheveux noirs qui pousse très rapidement, et comme moi il a des yeux très sombres, presque noirs. Poétiquement, ma mère dit de mes yeux qu'il ont la "couleur d'une nuit d'été". Personnellement, je trouve surtout qu'ils font peur à quiconque oserait s'approcher. Et ça m'énerve assez. Mon petit frère s'appelle Loan, et, à presque trois ans, il refuse toujours d'ouvrir la bouche. Enfin, d'émettre un son. D'après les médecins, il serait muet de naissance. Ca aussi, ça m'énerve assez. Oui, je suis quelqu'un d'assez colérique, irritable, susceptible, appelez-ça comme vous voudrez. Je voudrais juste avoir une petite vie tranquille. Comme Claude. Lui, il a deux parents très sympas, un chien, il est fils unique et tout va bien dans son petit monde de rêve. A contrario, le père de Camille est décédé depuis peu, et sa mère s'est, à ce qu'il nous a dit, mis en tête qu'il voulait faire de la danse. Je n'ai pas tout compris à cette histoire, mais admettons. Je pense que sa mère est simplement sous le choc. Et avoir un fils aussi peu compréhensif que Camille ne doit pas beaucoup l'aider à surmonter sa peine. J'irai la voir dans l'après-midi. Peut-être que ça lui remontera un peu le moral.
-Allez Loan, tu me montres tes petites voitures ?
Chaque mercredi, mes parents achètent une petite voiture à mon frère. Ca n'a pas raté aujourd'hui, et le voilà en possession d'une magnifique mais minuscule ferrarri rouge.
-Tu m'emmènes faire un tour ? Je lui souffle à l'oreille
Mon frère a un sourire derrière sa tétine (qu'il refuse obstinément de quitter), et me prend la main. Me demandant ce qu'il veux, je le suis sans discuter. Il m'emmène dans le parc, à quelques mètres de chez nous, et marche en serrant mes doigts trop longs pour sa toute petite main. Je finis par la lui prendre, et je le suis simplement. Il me mène devant un banc, où il s'arrête et se hisse dessus. Je m'asseois à mon tour, le prend sur mes genoux, et lui murmure une chanson que j'ai toujours adoré chantonné dans mon enfance.
-Qui peut voir un coucher de soleil
sans que la nuit ne tombe,
Et qui peut trouver le sommeil
lorsque le monde s'effondre ?
Je peux voir un coucher de soleil
sans que la nuit ne tombe,
Mais ne peux trouver le sommeil
lorsque le monde s'effondre !
Qui peut croire un instant à l'amour
lorsque deux hommes se battent,
et qui peut oublier pour un jour
le monde et son massacre ?
Je peux croire un instant à l'amour
lorsque deux hommes se battent,
Mais ne peux oublier pour un jour
le monde et son massacre !
Où est la maison où est la rue,
Où est le petit gars que j'ai connu?
Voici la maison voici la rue
Voici le petit gars que j'ai connu !

Comme d'habitude, Loan a les yeux qui brillent. Belle chanson, certes, mais pas très joyeuse. Je prends mon frangin sur mes épaules et court vers la maison. Claude, Camille, leurs malheurs et leur bêtise attendront. J'ai un petit frère que j'aime et qui sait soigner toutes mes peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princessofsadness.skyrock.com
Lizzie
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 129
Age : 27
Emploi/loisirs : lycéenne qui aime délirer, faire un peu chier son monde, dessiner ...
Humeur : complètement, entièrement folle et fière de l'être !
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)   Mer 30 Jan - 18:00

trop mignon ! j'adore la comptine je vais surement essayer de la télécharger pour mon neveu ! ^-^ vite la suite !

_________________
Ne pas utiliser mes créations sans mon autorisation !


Dernière édition par Lizzie Weir le Mer 27 Fév - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://she-loves-haribo.skyrock.com/
Arsenic

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 26
Emploi/loisirs : lecture, écriture, dessin, embêtage des copains, occupage d'animaux
Humeur : Toujours mauvaise...
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)   Mer 30 Jan - 20:36

(Chapitre deux : retour à Camille. Version française de la comptine. Un ensemble pas très joyeux ^-^)

Chapitre deux:

C'était Mercredi. 16H16. Une femme, la quarantaine, soupira de désespoir, remit ses mains dans la pâte à tarte. Tout allait mal pour elle. Ses enfants semblaient chaque jour un peu plus la détester. Elle se sentait vieille et inutile. Bonne à jeter. Son regard s'emplit de larmes, et elle dut s'essuyer la joue avec le plat de la main pour ne pas se mettre plein de tarte sur le visage. Elle regarda l'horizon, imagina son fils aîné à rêver, et soupira de nouveau.

Les yeux fermés, couché dans mon pré, j'écoute le chant des oiseaux, me repose. Pour une fois. J'entends des pas, plus loin. Maman, surement. Pfou, quelle journée ! Dominique n'a jamais été aussi désagréable avec moi ! Je ne sais pas ce que je lui ai fait, mais c'était assez impressionnant. Elle ne m'a même pas dit aurevoir. Je suis vexé, au fond. Elle n'a jamais été si distante, si froide. Susceptible comme elle est, je suis sûr que ce qu'a dit Claude l'a vexée. Vraiment n'importe quoi !
-Dominique ! Quelle joie de te voir !
Je relève la tête, me dresse sur mes coudes. Nom de dieu, c'est bien mon amie, ses longs cheveux noirs et ses yeux sombres qui sont là ! Tiens, elle a un bébé ? C'est quoi cette histoire ?! Ma mère caresse les cheveux du tout petit. Mais bon sang, il a quel âge son gosse ? Avec qui elle l'a eu ? Quelle garce ! Elle aurait au moins pu m'en parler !
-Ah ! Cami ! Regarde, Dom est passée !
Dominique a l'air mal à l'aise. Elle chuchote quelque chose à ma mère qui rigole, et qui s'éloigne en l'invitant à goûter. Je m'approche d'elle. Elle s'est changée. Ce matin, elle était vêtue d'un pantalon banal, avec un tee-shirt simple. Là, elle porte une petite robe fine, et j'ai du mal à reconnaître mon amie de classe.
-Alors ? C'est quoi ce truc ? C'est qui le papa ? Claude ? Demandai-je simplement en désignant le petit garçon.
Dominique me jette le regard le plus haineux que je n'eus jamais vu sur son visage pourtant souvent énervé. Elle secoua la tête.
-T'es vraiment le dernier des cons, Camille. Loan, va dire aurevoir à la dame, on s'en va.
Le petit court vers l'intérieur, revient victorieux suivi par ma mère. Ma mère dépose un baiser sur le front du petit, embrasse la joue de Dominique et lui souhaite une très bonne fin d'après-midi. Moi je grogne. Ma mère me regarde bizarrement.
-Elle t'a dit quelque chose ?
-Non. Mais bordel, elle aurait pu me dire qu'elle avait eu un gosse !
Ma mère éclate de rire, m'ébouriffe les cheveux.
-Bien sûr ! Un gosse ! Tss, c'est son petit frère. Tu sais, elle t'en parle tout le temps, le petit Loan !
Merde. C'est vrai. Dominique me parle sans arrêt de ce bébé qui a rejoint sa famille et son coeur. Mais je ne voyais pas vraiment l'interêt de retenir cette information. Bon sang, par moment, je me donnerai bien des claques ! Je cours vers la maison de Dominique, qui se trouve juste en bas de la colline. Je vois Dominique seule sur un banc. Elle me regarde, et marmonne quelque chose, je m'approche, m'asseois à côté d'elle. Elle pleure.
-Qui peut faire de la voile sans vent
Qui peut ramer sans rames
Et qui peut quitter son ami
Sans verser de larmes ?
Je peux faire de la voile sans vent
Je peux ramer sans rames
Mais ne peux quitter mon ami
Sans verser de larmes.
Qui peut faire du pain sans levain
Qui peut faire du vin sans raisin
Et qui peut quitter son ami
Sans verser de larmes ?
Je peux faire du pain sans levain
Je peux faire du vin sans raisin
Mais ne peux quitter mon ami,
Sans verser de larmes.
Qui peut voir le soleil la nuit
Qui peut voir sans étoile
Et qui peut quitter son ami
Sans verser de larmes ?
Je peux voir le soleil la nuit
Je peux voir la nuit sans étoile
Mais ne peux quitter mon ami
Sans verser de larmes.

Que de promesses d'avenir ! Je supplie tous les dieux du monde, de toutes les religions, de me laisser mon amie pour toujours. Je ne veux pas la voir partir un jour. Elle me chante des soleils, des nuits, et des larmes. Et j'ai fortement envie d'en verser, moi aussi. Je serre une main de Dominique. Je voudrais lui demander pardon. Je n'y arrive pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princessofsadness.skyrock.com
Arsenic

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 26
Emploi/loisirs : lecture, écriture, dessin, embêtage des copains, occupage d'animaux
Humeur : Toujours mauvaise...
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)   Mer 30 Jan - 20:54

(Chapitre trois: Claude, pas très rigolo. Chanson: Melissa Mars: pleurer en silence)

Chapitre trois :

La journée du jeudi commença par un merveilleux soleil, éblouissant. La suite fut nettement moins agréable. Le professeur d'histoire rendit les devoirs. Camille, excellent, bien développé, 18. Claude, à approfondir, manque de détails, ne vous découragez pas, 9,5. Dominique, insuffisant. 4. La jeune fille était à présent sur le toit du bâtiment le plus grand et laissait ses larmes couler.

-Les poissons ne pleurent pas
Ou alors ça ne se voit pas
Peut-être nagent-ils dans leurs larmes?
C'est un chagrin qui a du charme.
Ca s'ignore comment la tristesse?
Comment cacher ce qui nous blesse?
A ceux qui demandent si ça va
On peut pas répondre ça va pas.
Et personne ne sait consoler
Un vague à l'âme trop singulier
Ils vous répondent ça va passer
Mais moi je sais que ça va rester!

Je reconnais la voix mélodieuse de notre amie. Dominique est en effet assise au bord du vide. Un long voile noir vole dans son dos. Je m'asseois à côté d'elle.
-Tracasse pas, Domi ! Tu t'en fous de l'histoire, nope ?
Un long silence me répond. Son visage est trempé. Elle fait presque pitié, la petite Domi. Elle tourne lentement la tête vers moi et me sourit si tristement que j'en ai envie de pleurer, moi aussi.
-Non, Clo. J'suis foutue.
Je passe une main dans son dos, que je frotte maladroitement. Le vent continue de souffler sur les joues gelées de la jeune fille. Dominique. Origines hispaniques. Seize ans. Déjà redoublé une fois. Magnifique créature aux yeux noirs qui vous donne des frissons. N'aime pas grand chose. Râle beaucoup. Extrêmement sensible. Chante merveilleusement bien.
-Pleurer... en silence
Quand l'orgueil s'en mêlent
Faut que je reste belle
On me regarde...
Alors j'aurai mal en silence
Et je crierai sans faire de bruit
Il faut que je rie il faut que je danse
Je voudrais pas que ma douleur s'ennuie.
Et personne ne sait consoler
Un vague à l'âme trop singulier
Ils vous répondent ça va passer
Mais moi je sais que ça va rester !

Ok, elle chante bien, mais trop. Dominique finit par se lever et me tendre une main amicale. Elle m'aide pour me relever, et me serre dans ses bras une fois que je suis debout. Pour une fois, je n'ai rien à dire. Camille en serait estomaqué ! Mais il est à l'infirmerie. Il s'inquiètait tellement d'où pouvait être Dominique qu'il a oublié qu'il avait ouvert sa porte de casier et s'est assomé dessus. Tout seul. Comme un gros boulet. Je regrette soudain que notre petite espagnole n'eût pas été avec nous, ça lui aurait remonté le moral, de le voir s'agiter comme ça, schbong, et de tomber comme une masse (et comme un con, aussi) sur le parquet. Nous descendons finalement, retrouvons nos camarades de classe pour retourner en cours. Dominique ouvre son casier, regarde la femme de ménage nettoyer le sol. Puis ses yeux croisent les miens.
-Il est où Cam ?
-Dominiiiiiiiiiquuue !
Le voilà qui court, court, glisse, regarde avec stupéfaction la porte de casier ouverte de Dominique...Schbong...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princessofsadness.skyrock.com
Alex

avatar

Masculin Nombre de messages : 56
Age : 25
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)   Jeu 31 Jan - 23:58

Excellent xD (pourquoi il me fait un peu penser à moi, Cam? xD) Belle histoire, j'aime bien les chansons, et j'aimerais que certains passages soit faux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pensée rêveuse (histoire incomplète ^-^)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dissertation libre : Laisser libre votre pensée
» Poèmes d'une fille réveuse (de Aéria)
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fanarts :: Créations :: Fanfics - Histoires-
Sauter vers: